Salut à tous,

Je viens dépoussiérer un peu le blog, j'ai fait mon fainéant. Je me suis aperçu que j'ai deux comptes-rendus en attente, dont un sur Minden, partie qu'on a joué en octobre 2017 au Trophée Alexandre v2.0 1er du nom. Dans deux semaines, les 20 et 21 octobre, ce sera la seconde édition

En attendant Minden, voici un petit compte-rendu rapide (pas de narration, mais de la photo et quelques commentaires plusou moins scabreux et correctement orientés de mon point de vue totalement objectif, comme d'habitude...)

Blog à suivre, il va y avoir quelques trucs dans les semaines qui arrivent, dont le lancement d'un projet Solférino avec le nain blanc notamment. Affaire à suivre donc.

Mais d'abord le chichi, car cela a fortement ressemblé à une violation anale ces deux parties. D'ailleurs, comme les deux parties de Illipa se ressemblaient, j'ai mis les photos en vrac

Commençons d'abord par les victimes et leurs sadiques bourreaux

img_2026

 Quelle bande de joyeux drilles!

 

img_2032

Le déploiement initial avant le drame. Le sufète Scoumounbaal a l'air confiant dans sa capacité à vaincre les romains.

 

IMG_7876

Mais c'était sans compter sur les consuls Cuïus, Bordus et Nouillus. Remarquez l'oeil vif, la manière de réfléchir, pouce en bouche. Du grand art!!!

 

IMG_7877

Après une avance plutôt timide de l'infanterie ibère au centre de l'armée romaine, les carthaginois décident de bondir à la gorge de l'ennemi au centre, et en temporisant sur les ailes. Le perfide romain y a en effet placé ses redoutables légions consulaires.

 

IMG_7878

L'aile gauche carthaginoise est bien embêtée. Le terrain l'empêche de déployer sa nombreuse cavalerie et les légions sont déjà presque au contact.

 

IMG_7879

 Le centre romain est sous la pression des lanciers africains de Scoumounbaal. Les pertes montrent, mais les problèmes de coordination des troupes puniques laisse apparaître quelques brèches.

  

IMG_7881

 Les romains, toujours remplis de courage, préfèrent reporter leur centre en arrière, afin d'éviter de le voir exploser sous le choc des longues lances des descendants d'Elissa.

.

IMG_7883

 La ruse opère. Le centre romain s'est vidé, les ibères s'étant soit repliés en arrière, soit reportés sur leur gauche, à savoir la droite des puniques.

  

IMG_7884

 Et justement la droite? Menés par le chef de guerre Padbolix, les contingents celtes et numides ont fort à faire face à une double légion, la cavalerie consulaire et le renfort d'bères que les africains ont été incapables de battre au centre. La situation a vite dégénéré sur cette aile.

 

IMG_7882

Et l'autre aile? Elle est aussi vérouillée par les romains. Alea Jacta Est qu'ils disaient!

 

IMG_7885

Les pertes sont éloquentes. L'armée punique a été disloquée à coups de pila, gladius et autres merveilles technologiques chères aux fils d'Enée.

 

IMG_7886Le romain a certes perdu quelques citoyens...

Belle partie. La seconde fut du même accabit, l'histoire en a déjà oublié les détails...

A la prochaine pour Minden

Pluche

Fred