Salut à tous,

Le FESSE tire des plans. Incroyable!!!

J'ai trouvé 4 cartes, représentant les champs de batailles qui nous intéressent, Quatre Bras, Ligny, Waterloo et Wavre, pour ceux qui n'ont pas suivi.

20141202_112027(0)La carte des 4 Bras, avant le traçage des éléments de terrain

Après impression de ces cartes, il a fallu faire quelques savants calculs pour passer de la carte à un plan de table jouable et réalisable. Je vais vous expliquer comment j'ai fait, ce n'est pas difficile. Elles viendront plus tard...

Les éléments de terrain

La première chose à faire est de repérer sur la carte les éléments de terrain importants, élévations et crêtes, ruisseaux et cours d'eau, villages et habitations, marais et forêts, bref, tout ce qui aura une incidence sur le jeu.

20141202_112117Le champ de bataille de Waterloo avec les éléments de terrain tracés. Un suivi approximatif suffit, on ne fait pas un relevé topographique.

Une fois fait, il faut passer aux calculs.

 

Calcul de l'échelle de la carte

Les cartes sont représentées en miles anglais (mais lequel, celui à 1.852 mètres ou celui à 1.609 mètres!!!) et en pas militaires, qui valent 2 pieds et demi chacun.

Voilà une mesure plus facile à gérer. Un pas mlitaire représentant 2 pieds et demis, cela repésente donc 30 pouces, soit 76.2 cm en bonne vieille mesure métrique.

Maintenant, pour pouvoir reporter cela sur une table, il faut déterminer l'échelle de la table. Ici, c'est assez simple.

 

Calcul de l'échelle de la table

Nous avions opté, Flafla et moi, pour des plaques modulables de 60 cm de côté, pour des raisons diverses et variées. Chaque plaque de 60 cm représente 24 pouces (je fais un raccourci car je ne fais pas de démonstration mathématique à des élèves de 5è).

Comme la première table avait été réalisée pour Grande Armée, j'ai adapté le système de GA à ma table. A Grande Armée, un pouces vaut 100 yards. Une plaque représente donc 2400 yards, soit 2193.60 mètres. Evidemment, le calcul n'est pas exact, la table représentant moins de 24", mais cette représentation sera largement suffisante, comme on pourra le voir plus tard.

Nous partons donc sur une plaque de 2193.60 mètres. Je ne fais pas d'arrondi à ce stade pour éviter d'accumuler les approximations.

 

Report des echelles carte/table

La carte est en pas militaire, la table en yards. Il faut convertir, comme dirait le Père Dophile.

En divisant 2193.60 mètres par 76.2 cm (le pas militaire) on obtient 2878.74 pas militaires.

A ce stade, nous connaissons la taille, sur la carte, d'une plaque de terrain, et par extension, la taille de la table sur le champ de bataille.

 

Tracage des plaques sur la carte

Sur la carte, 2500 pas sont représentés par 4.9 cm, ce qui avec une règle de 3, donne 5.64 cm pour représenter les 2878.74 pas militaires, taille d'une plaque de terrain.

Une fois ce calcul effectué, il faut tracer sur une feuille de calque les délimitations de plaque sur la table, en faisant des carrés contigus et arrangés en forme de table de jeu de 5.65 cm de côté.

Après ce travail, il suffit de positionner correctement le calque sur la carte, et de reporter les éléments importants de terrain sur celui-ci.

 

Traçage du plan de table

Une fois le calque obtenu avec les éléments de terrain jouables à l'échelle de la carte, il faut reporter ce plan sur du papier millimétré en l'adaptant.

En effet, les plaques doivent être modulaires. C'est à dire que les rivières doivent sortir au même endroit, les bas et haut des élévations idem... Sinon, il n'y aura pas de modularité possible.

Nous avions choisi à l'époque de faire sortir les rivières à 30 cm, et éventuellement à 10 cm pour certaines plaques spéciales. Les collines ont leur ligne de crête haute à 15 cm du bord, et la crête basse à 25 cm.

Il faut donc faire des adaptations.

20141202_112042

Le champ de bataille de Waterloo, en éléments modulables. Cela reste approximatif, mais il faut pouvoir identifier les éléments de terrain connus : les deux longues crêtes, Hougoumont, La Haye Sainte, La Belle Alliance, Plancenoit.

20141202_112053

La même chose pour Ligny. On voit ici nettement la puissance de la position défensive que les prussiens ont choisi avec soin.

Une fois le plan tracé sur le papier millimétré, il va falloir passer à la fabrication...

Ce sera l'objet du prochain billet, avec la liste des courses et la préparation des travaux.

Pluche

Fred